Les sabots du cheval

Le sabot contient et protège les parties sensibles terminant les membres du cheval. Il est constitué de trois enveloppes différentes :

  • la paroi qui est un ongle,
  • la sole qui est un durillon corné,
  • la fourchette et les glomes.

La partie visible du sabot lorsque le pied est au sol est appelé paroi ou muraille. Elle diminue d'épaisseur et de hauteur depuis la pince vers le talon. Très résistante, elle a un côté extérieur lisse et finement striée symbolisant la progression continue des fibres de kératine qui la composent.

Même avec une structure des pieds identiques antérieurement ou postérieurement, les sabots des antérieurs, eux, sont plus bas et évasés que les sabots postérieurs. Ainsi on reconnaît l'empreinte laissé sur le sol d'un antérieur pour être plus ronde que celle d'un postérieur.

 

Le renouvellement de la corne du sabot du cheval

Sabots avant d'un cheval noir Techniquement, la corne du sabot est synthétisée grâce à la prolifération des cellules au niveau du bourrelet périoplique qui est situé juste au-dessus du sabot.

Le terme d'« avalure » désigne ce phénomène de croissance de la corne. La corne pousse à la manière des ongles, de 1 à 2 cm par mois. Toutefois, on remarque quelques variantes selon les conditions d’utilisation et d’élevage.

De plus, la pousse dans la saison chaude est légèrement plus importante qu'en saison froide.

Le sabot peut normalement se renouveller entièrement tous les huit mois.

La pousse de la corne doit venir en compensation de son érosion naturelle. Il est donc important que le cheval ait une activité physique adaptée lui permettant d'équilibrer ce principe témoignant de sa bonne santé. On constate par exemple, qu'un animal qui travaille sur un sol plus dur ou qui exécute des efforts particulièrement soutenus, présente une usure du sabot plus rapide que la pousse. Comme le manque d'usure, cela peut provoquer des déformations et des douleurs menant à des boiteries.

La déformation du sabot entraîne surtout un mauvais appui du pied sur le sol. A moyen terme, il en résultera de vrais défauts de locomotion qui peuvent devenir définitifs si la forme du sabot n'est pas rectifiée rapidement.

 

Le soin des sabots

Même si le pied du cheval est une affaire de maréchal-ferrant, vous pouvez contribuer à son bien-être en agissant régulièrement sur ses sabots. L'entretien des sabots de votre cheval est primordial. Les soins s’opèrent en 3 étapes :

  • le curage avec un cure-pied pour dégager les sabots,
  • le brossage avec une brosse pour les nettoyer,
  • le graissage ou le goudronnage avec des produits pour nourrir les sabots,

Le graissage au goudron permet notamment de lutter contre le pourrissement des fourchettes de votre cheval. Vous pouvez aussi avoir recours à l'onguent ou à l'huile pour maintenir l'équilibre des sabots de votre cheval.

L'entretien des sabots, un besoin au quotidien

Votre cheval se tient sur quatre pattes et ses quatre pattes reposent entièrement sur leur sabot. Il est donc important d'y donner une attention particulière. De nombreux facteurs peuvent venir s’accumuler dans les sabots et en agresser la corne :

  • le crottin,
  • l’urine,
  • les matières humides,
  • la boue,
  • la terre,
  • les cailloux,
  • des épines de pin,
  • etc.

Tous ces éléments et d'autres pouvant être plus dangereux encore vont s’agglutiner ou se coincer sous les sabots. Le soin des sabots commence donc avec le curage.

Le curage des sabots du cheval

Le curage consiste à retirer toutes les matières qui s’accumulent quotidiennement sous les sabots à l'aide d’un cure-pied. On doit agir en allant du talon vers la pince ce qui va permettre de dégager la fourchette,. Ensuite, on éliminera de manière rigoureuse tous les débris présents au niveau de la sole. Cette opération effectuée, on peut procéder au brossage.

Le brossage des sabots du cheval

Le brossage permet d'obtenir un résultat parfaitement propre. Il se passe sur la sole et dans les lacunes. Il est indispensable si vous envisagez de goudronner ou de graisser les sabots. Il est également important d'utiliser une brosse adaptée. Les brosses en métal par exemple sont bien trop dures, leur utilisation risquerait d’abîmer le sabot et son périople.

Le graissage des sabots du cheval

Graissage des sabots d'un chevalLe graissage va nourrir le sabot. On utilise le plus souvent de la graisse à pied ou de l'onguent noir qui permet d’assouplir la corne et d’éviter qu’elle ne se dessèche. Le graissage hebdomadaire permet que les sabots de votre monture restent étirables et qu'ils continuent à jouer leur rôle d’amortisseurs. Deux graissages par semaine sont parfois envisagés dans deux cas :

  • par temps sec,
  • avant chaque douche.

Le graissage s'applique à l’aide d’un pinceau sur sabots auparavant nettoyés. Il est préférable de commencer par le dessous en insistant au niveau des lacunes puis, sur les parois externes en remontant jusqu’à la couronne.

Le goudronnage des sabots du cheval

Le goudronnage, qui permet de lutter contre le pourrissement des fourchettes, se fait en général à l'aide d'un goudron dit "de Norvège". Cette pathologie survient le plus souvent à cause :

  • du temps trop humide,
  • d'une litière trop sale.

Il s'applique sur des sabots parfaitement propres et avec un pinceau pour bien appliquer le goudron sur la sole et la fourchette. Ce produit va, à la fois, protéger et traiter la fourchette. Il faut être vigilant à ne jamais mettre de goudron sur les parois des sabots car cela occasionnerait le développement d'une corne cassante.

 

Les autres produits utiles au soin des sabots

A côté de la graisse et du goudron, on retrouve :

  • l'onguent blond,
  • l'huile,
  • le gel.

Ils ont chacun leurs particularités.

L'onguent blond

Cet onguent s'utilise dès la sortie pour nourrir et à fortifier la sole. Il est, le plus souvent, à base d’huile de laurier et d’huile de foie de morue dont les propriétés sont aussi de favoriser la repousse de la corne. Il s’utilise comme le goudron à l’aide d’un pinceau sur des pieds propres et secs. Vous pouvez également travailler sur l'hydratation des sabots de votre cheval en l’appliquant après lui avoir douché les pieds. Cela va alors emprisonner l’eau sous la graisse et permettre une meilleure assimilation.

L'huile de cade

L’huile s'utilise bien en été car elle nourrit vite et bien le pied. On ne peut toutefois pas l'envisager pour traiter une corne trop déshydratée. Elle est donc utilise en traitement d'appoint mais pas efficace sur le long terme.

L'huile de cade est reconnue pour ses propriétés :

  • Antiseptiques et fongicide
  • Cicatrisantes
  • Fortifiantes
  • Stimulantes de la pousse

L'huile de cade est à utiliser exclusivement sous le sabot (sole, fourchette et éventuellement glomes). La seule utilisation possible sur la corne est en cas de seime (elle fortifie le pied pour limiter l'évolution de la seime).

Elle peut être utilisée en cas de fourchette pourrie ou en cas de gale de boue. Elle permet non seulement de désinfecter les parties abimées mais aussi de cicatriser plus rapidement. Grâce à cette huile, la sole et/ou fourchette durcissent plus rapidement en étant à la fois isolées de l'humidité et boostées par les propriétés fortifiantes de l'huile.

L'huile de cade est également utilisée pour les problèmes de peau en cas de dermite estivale ou de teigne. Son odeur de repousse les insectes (pour ne pas aggraver les lésions) et ses actions cicatrisante et fongicide permettent à la peau de cicatriser.
Plus fluide, son application est plus aisée que celle du goudron.

Le gel

Le gel est idéal pour hydrater les pieds de votre cheval. Il s'agit le plus souvent d'un produit antibactérien à utiliser pour soigner ou entretenir la couronne et la paroi du sabot. Il est donc à utiliser ponctuellement plutôt que quotidiennement.

 

Les soins et les saisons

Les cavaliers soucieux du bien-être de leur monture, se préoccupent particulièrement de la bonne santé des pieds de leurs chevaux en toute saison. Il est toujours difficile de garder leurs pieds souples et bien hydratés en été comme en hiver. Pourtant, à chaque saison son soin, on fait le point !

Le soin de la saison froide

Les maux des sabots en hiver sont divers et récurrents à cause du gel et du froid en général. Il s'agit le plus souvent : d'abcès ou de fourchete pourrie.

Deux sabots de chevaux dans la neige

Vous pouvez y remédier de différentes façons selon le lieu de vie de votre cheval :

  • s'il est au pré, le graissage des pieds ne sera pas forcément utile car la corne se réhydratera normalement grâce à l’hygrométrie du sol. En cas de sol sec par contre, il faudra veiller à ce que les sabots ne sèchent pas.
  • S'il est en box, votre animal a besoin de soins plus réguliers. Le graissage par temps humide n'est pas déconseillé mais uniquement sur pied sec pour ne pas ramollir la fourchette et la corne. L'onguent noir est plus approprié en l’hiver car il permet d’entretenir et d’hydrater le pied tout en gardant sa souplesse et son élasticité.

Dans tous les cas, en cas de fourchettes pourries, vous pourrez utiliser le goudron pour assécher le sabot et le protéger de l'humidité.

Les soins de la saison chaude

La saison chaude fait fuir les problèmes liés à l'humidité mais fait apparaître ceux liés à la sécheresse. Il faut donc agir sur l'hydratation des sabots.

Les produits les plus efficaces contre la sécheresse de la corne et des pieds de votre cheval seront :

  • L'onguent blond,
  • l'huile,
  • le gel.

Vous devrez intervenir quotidiennement pour agir efficacement. La prévention prévaut sur le traitement qui pourra s'avérer difficile et douloureux pour votre cheval une fois la sécheresse installée. Vous avez désormais les rênes en main pour soigner votre cheval et le conduire jusqu'au 7éme ciel.

 

Répulsif gel anti-insectes pour cheval - Pot de 500ml
Répulsif gel anti-insectes pour cheval - Pot de 500ml
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...